Lulu, maman organisée, souvent débordée, un peu quiche mais pas que...
Sa vie, sa marmaille, ses états d'âmes, ses recettes, ses actuces, ses coups de coeur et ses rencontres....

11 avr. 2014

Quand la maîtresse tape mon fils.

On ne naît pas parents, on le devient en même temps que nos enfants grandissent...Nous passons par des caps plus ou moins faciles, avec plus ou moins d'appréhension, de stress et d'angoisse...
Je me suis toujours dis au fond de moi, que quand Didou irait à l'école ça serait super et qu'il serait sans doute un petit garçon exemplaire et qu'il s'épanouirait parfaitement au sein de sa classe car comme sa maman c'est un garçon qui aime être entouré...


Et puis il a fait sa rentrée en petite section, ça c'est assez bien déroulé. Pendant l'année scolaire il y a eu de petits incidents, comme plus ou moins pour chaque enfant, mais dans l'ensemble, il était bien intégré dans sa classe et la maîtresse n'a jamais eu de remarques vraiment négatives concernant le comportement de Didou.

Cette année il devait avoir une maîtresse, mais elle était en congés maternité...
La première partie de l'année à était plus ou moins difficile pour lui, il était assez dissipé, turbulent ( je pense qu'il était perturbé car moi je n'allais pas bien et à la caze ça se ressentait beaucoup...)
Malgré le fait d'avoir un maître (je pensais que ça aurait pu changer un peu la façon de s'occuper de lui) il continuait à faire sa tête de mule par moments, jusqu'au jour où son maître à trouver la manière de s'en occuper et là tout allait déjà mieux.

Après les vacances de Noel, la maîtresse en poste dans sa classe est enfin revenue et là à débuter pour moi une période de stress vraiment horrible.

J'avais la boule au ventre quand j'allais le chercher. 


Qu'allait elle me dire encore aujourd'hui?
Il n'a rien voulu faire?
Il a été pénible toute la journée?
Je ne sais plus comment faire avec lui?

Nan mais Alllooooo quoi !!!!!!!!!!!!
Moi je suis pas là pour lui apprendre son métier hein!!!

Je ne comprenais pas pourquoi elle en avait toujours après lui et surtout pourquoi elle n'arrivait pas à capter son attention en classe. Il a quatre ans et demi bordel c'est pas un délinquant à ce que je sache et puis nous pourquoi on arrive à  le gérer à la caze????
Elle était sans arrêt en train de me dire qu'il ne travaillait pas, qu'il ne voulait pas faire ses exercices et que les évaluations allaient bientôt arriver et qu'elle était très inquiète.

Mais oui, les évaluations, en moyenne section, le truc le plus important pour Didou dans sa scolarité. Nan mais, à l'entendre on aurait dit qu'il allait passer son BAC!!!!!

Et puis rien ne changeait, toujours les mêmes soucis, turbulent, n'écoute rien...bref tout ça en à peine deux mois.
Je me disais en moi-même que franchement cette maîtresse manquait de compétences pour encadrer et résoudre les problèmes et que ce n'était surement pas nous parents, qui allions lui trouver des solutions!

Et puis nous avions nos propres problèmes avec Didou à la caze qui savait se montrer particulièrement pénible...Avec sa soeur, ils se sont bien trouvés ces deux là, bêtises sur bêtises !!!

Quelle honte j'ai ressenti pendant des semaines. Quoi? Mon fils qui glande? Il perturbe la classe?
Tout mais, pas ça. Je ne m'étais pas préparée à ça...

Et ma seule réponse et solution que j'ai trouvé c'était de le disputer tous les soirs en rentrant parce que oui, maman n'était pas DU TOUT CONTENTE qu'il n'écoute rien et qu'il fasse le pitre...

Et puis un jour, je discutais beaucoup avec la directrice de l'école car je ne voyais pas comment cette situation pouvait s'améliorer, elle m’interpelle en me demandant si Didou se plaignait de sa maîtresse.
Je n'ai pas toute suite compris où elle voulait en venir et puis elle a glissé les mots secouer, violente...
Ces mots résonnent dans ma tête en permanence.
J'ai eu du mal à pouvoir émettre l'idée que...Didou ne se plaignait pas, ne parlait de rien...

Par prudence je n'ai pas voulu y croire et j'ai laissé cette idée au plus profond de ma tête...

Et la semaine dernière, la directrice remet ça sur le tapis mais, cette fois-ci elle a un air beaucoup plus grave. Elle me convoque même avec Didou dans son bureau.

Les mots me glacent, je sens monter en moi un mélange de colère et chagrin. J'ai envie de m'effondrer en larmes.
Il le dit, ça sort de sa bouche... "maîtresse elle me tape, elle me secoue la tête..."
Je reste sans voix et regarde mon tout petit...


Qui est-elle pour oser lever la main sur mon enfant, le secouer et je ne sais quoi d'autre encore.
Le pire c'est qu'elle ne dit pas l'avoir fait ou pas.



"Il y a des marques?" voilà sa réponse... ça en dit long.
"De toute façon c'est la parole de l'enfant contre celle de la maîtresse"  non mais où va t'on???

Et nous voilà partis dans des démarches et des démarches... Lettres à la directrice, au directeur diocésain, au recteur...

Je n'ai pas voulu remettre Didou dans cette école, j'ai eu peur pour lui. Je pense que les choses auraient pu encore s'aggraver.
Même si l'Homme est allé la voir pour s'expliquer, je pense que ça n'aurait rien arrangé...
Elle était agressive, sur la défensive et la discussion à vite pris fin puis qu’aucun dialogue n'était possible...

Le pire c'est qu'elle a refusé de le reprendre dans sa classe !!!! Elle ne peut pas faire ça, même s'il était hors de question de lui confier à nouveau Didou, elle n'a pas le droit de refuser un enfant...

De toute façon nous avions anticipé, il va désormais dans une école publique non loin de chez nous, avec une maîtresse vraiment géniale qui a su le mettre tout de suite dans le bain.

Voilà j'avais envie de vous partager notre malheureuse expérience.
Je n'en reviens toujours pas.

J'ai pris mon temps pour écrire. Aujourd'hui nous attendons de voir ceux que vont donner nos démarches, qui m'épuisent cela dit en passant.
Nous avons le soutient de la directrice et d'autres personnes mais, nous sommes les premiers à oser parler et agir. Car oui, Didou n'est pas le premier et si rien ne se fait il y en aura d'autres.

Choukinette est toujours dans cette école, dans la classe de la directrice. Je lui ai demandé de veiller sur elle et que la maîtresse n'entre pas en contact avec elle.
En allant la chercher tous les jours à l'école, je sens sur moi des regards pesants et peu de monde me dit bonjour. J'ai l'impression d'être le vilain petit canard et que Didou est vraiment un sale gosse. Impression de ne pas être comprise, car personne ne sait vraiment ce qu'il se trame...
Y a bien les autres enfants qui ont remarqué qu'il n'était plus là, tu m'étonnes blond comme les blés il ne passe pas inaperçu chez nous...

Mais le principal c'est que pour lui aujourd'hui tout va bien mieux...
Il m'a dit aujourd'hui à la sortie d'école:

" Maman je suis content, je suis content de ma nouvelle école et pi je suis content parce que toi aussi maman tu es contente"

Je pense qu'il a tout résumé en une phrase...

Je vous tiendrai au courant de la suite.





                                                                               




25 commentaires:

  1. Ton article remue mes tripes de maman. Les démarches ne devraient pas être si compliquées quand il s'agit de protéger les enfants. Une maîtresse qui se montre violente avec les enfants et qui pour l'instant continue de faire la classe, c'est choquant. J'espère qu'elle n'a pas trouvé un nouveau bouc émissaire.
    Je suis contente de savoir que ton loulou se sent bien dans sa nouvelle classe <3 Je te souhaite plein de courage pour continuer tes démarches. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma belle.
      Oui il est épanoui dans sa nouvelle classe et la maîtresse est attentive par rapport à tout ce qui c'est passé...

      Supprimer
  2. Elle est d'une cruauté cette maitresse. Je comprends que tu aies voulu éloigner ton Didou le plus vite possible de sa classe. Le plus important c'est qu'il se sente mieux aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est l'essentiel... pour lui...
      J'ai essayé de faire court mais j'aurai pu écrire des pages....

      Supprimer
  3. J'aime énormément la dernière phrase de Didou ♥
    Pauvre petit loulou... Heureusement que la directrice a vu ce qu'il se tramait et t'en a avertit.
    Je vous souhaite plein de courage pour les démarches
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui la directrice a eu un rôle primordial sans elle Il n'aurait jamais oser parler....
      merci
      bisous

      Supprimer
  4. oh mon dieu la hantise de tout parent laisser ses enfants en les penssant en securite avec des adultes competent et genti et la tu te rends compte que nan. ils sont scense les eduquer , les proteger nom de d...
    bon courage a toi et didou <3

    RépondreSupprimer
  5. Quelle horreur ! Et encore, tu as eu la chance que la directrice ne la joue pas "corporatiste". Sinon, je n'ai pas compris ceci "Le pire c'est qu'elle ne dit pas l'avoir fait ou pas."

    Tu veux dire qu'elle ne répond pas quand on pose la question ?

    Dernier point, j'espère que tu as déposé plainte, au pénal ?


    RépondreSupprimer
  6. non mais c odieux et je crois que le pire c la directrice qui a ce que j ai compris se doutait vu que ct pas le premièr...

    RépondreSupprimer
  7. Je ne suis pas maman et suis assez peu condescendante mais là, je suis estomaquée !!! Pauvre Didou et pauvre vous, parents !!! Heureuse de lire que sa vie scolaire s'est arrangée ! C'est une honte que de telle personne puisse enseigner et que leur responsable (directeur d'école) ne puisse rien faire sans l'aide des parents alors qu'ils ont des doutes, voire plus. Bravo à la directrice d'avoir eu le courage de vous alerter, bravo à Didou d'avoir eu le courage d'en parler devant des adultes qui pouvaient mettre sa paroles en doute, après tout il était régulièrement grondé... et bon courage à vous pour la suite des démarches. Ne lâchez pas l'affaire car il ne faut pas que cette maîtresse puisse récidiver.

    RépondreSupprimer
  8. Je trouve ça horrible et hallucinant qu'elle exerce encore !!!!!! c'est juste inadmissible ! intolérable !
    et la cerise sur le gâteau ! elle travaille dans le privé ! ben bravo.....en plus des valeurs humaines, du respect de l'autre, de l'enfant, où sont les valeurs chrétiennes??? ! je ne comprends pas....
    Je précise que ce n'est pas un jugement privé/public puisque que Chéri-mari et moi sommes instits, un dans le public, un dans le privé.....mais j'espère que très vite cette femme sera tenue à l'écart des enfants et se fera soigner...
    Un immense bisou à ton loulou qui a été supporté ça !!!!! et plein de courage à vous <3

    RépondreSupprimer
  9. Je suis tellement désolée que Didouait subit ces violences là où tu pensais ton enfant en sécurité. ..

    Bon courage pour la suite, des bisous

    RépondreSupprimer
  10. Ce me met les larmes aux yeux :(
    Bon courage pour les démarches

    RépondreSupprimer
  11. bouh je suis tomber sur votre article par hasard sur le mur de Aurélie Lil'Mumvidesonsac je suis choquer qu'une maitresse ose faire sa a un tout petit! déjà que j'ai du mal a me dire qu'un jour mes enfants iront a l'école mais la... :o en plus votre fils ne sais pas plein c encore pire quoi parce que du coup elle a du lui faire vraiment peur! je ne sais pas comment je réagirais a votre place, mais je vous souhaite beaucoup de courage! Amicalement.

    RépondreSupprimer
  12. J'ai honte que cette femme exerce mon métier. J'ai mal pour mon filleul adoré. Et je partage ta colère de maman. Je vous aime

    RépondreSupprimer
  13. Ma cousine qui est enseignante en Martinique assiste impuissante malheureusement à ce genre de situations. Et quand la situation est avérée c'est un comble mais là aussi elle REFUSE l'enfant en classe comme si c'était de sa faute à lui. C'est juste honteux et ce soit être éprouvant pour un coeur de maman. Bon courage

    RépondreSupprimer
  14. Je suis désolée de lire ça on a vécu aussi la violence mais c'était la nourrice envers notre enfant. Comme les autres je suis choquée déjà par sa violence et par son argumentation c'est sa parole contre la mienne c'est tellement facile de s'attaquer à un petit loup.
    Et aussi choquée qu'elle soit encore là à enseigner pourquoi la directrice ne la licencie pas tout simplement ? J'espère que vos démarches aboutiront et qu'on lui interdira d'enseigner et d'être en contact de prêt ou de loin avec des enfants.
    gros bisous à vous et très contente que ton bibou soit heureux dans sa nouvelle école

    RépondreSupprimer
  15. Le pire dans tout ça c'est que la directrice le sait et que ça n'avance pas plus que ça ...
    Pauvre petit loup :( en tout cas tant mieux s'il se plait dans sa nouvelle école :) Bon courage pour la suite !

    RépondreSupprimer
  16. C'est une catastrophe de lire des témoignages comme ça ! On se demande à quelle époque on vit. A votre place je déposerais plainte. Car si elle l'a fait une fois, elle le refera et c'est plus qu'inadmissible. Puis, la première chose à faire est aussi de bien tout raconter aux autres parents afin qu'ils sachent repérer les signes éventuels. Argh, je pense que j'aurais eu du mal à me retenir d'aller moi-même lui dire ce que je pensais à une telle personne et de toute façon, je ne la lâcherais pas avant d'avoir réussi à la faire virer (pas muter, hein, virer).
    Heureusement que vous avez trouvé une solution et que tout va mieux ! N'empêche qu'il ne faut pas laisser ce genre d'atrocités sans suite...

    RépondreSupprimer
  17. Bon courage. Pensez à avertir les parents délégués, c'est important pour les autres parents de savoir ce qui se passe (du moment que ça concerne aussi leur enfant).

    RépondreSupprimer
  18. La maîtresse ( de ms) et maman que je suis est choquée de lire ces lignes car même si je sais bien que certains humains sont dégénérés au point de maltraiter des enfants, j'ai toujours du mal à admettre que ces monstres en puissance puissent travailler à côté de moi!!!
    Récemment une collègue a mis sur le dos de ses élèves sa depression ( 5 ans, coupables dans leur tête des larmes de l'un des adultes les plus importants du moment dans leur vie!)... rien que ça je trouve que c'est " pourri" alors des coups.... ceci dit, nous avons un métier nerveusement difficile, une médecine du travail et un vrai suivi des personnels seraient les bienvenus !!!

    RépondreSupprimer
  19. tu as bien fait de faire une lettre espère que ça aboutira a qqch. et génial si didou sep lait dans sa nouvelle école.
    Et peut etre que le fait de ne plus etre a l'école avec sa soeur ils seront plus cool entre eux à la casa
    gros bisous poulette

    RépondreSupprimer
  20. bien désolée pour Didou qui a vécu cette malheureuse aventure... !!! c'est effectivement intolérable !
    qu'attend la Directrice pour faire remonter le problème ? elle a la parole de ton fils, mais peut être aussi celle d'autres enfants ? informer les parents d'élèves de cette école est une bonne idée. ensuite, chacun ses responsabilités ... contente que Didou ait trouvé un enseignant et une école où, j'espère , il se réconciliera avec les exigences scolaires, mais là, sans violence ! bisous, TatiO














    RépondreSupprimer
  21. Bonjour,
    Je viens de tomber sur cet article! Cest la même histoire que je vit! Et ce matin la maitresse a tape et secouè mon fils devant moi! J'étais telement choque que je nai rien dit !! Mon mari en lui racontant sest mis hors de lui! Suesque je peut faire svp svp
    Cdt

    RépondreSupprimer
  22. J ai appris au jours hui de mon petit garçon de 4 ans, que sa maitresse l a secoué. ...demain c est la fête

    RépondreSupprimer