Lulu, maman organisée, souvent débordée, un peu quiche mais pas que...
Sa vie, sa marmaille, ses états d'âmes, ses recettes, ses actuces, ses coups de coeur et ses rencontres....

28 janv. 2013

L'amitié sans frontière...

Nous avons tous notre définition de l'amitié, elle est propre à chacun.
Pour moi je ne pourrai pas vivre sans amis...
Je suis rentrée en métropole pour quelques jours, j'ai eu de superbes retrouvailles et fait de merveilleuses rencontres...





Nous sommes dans une époque de folie je trouve.
Nous passons la plupart de notre temps à courir, pour aller au boulot, pour récupérer la marmaille qui sort de l'école, pour aller faire les courses, pour s'occuper de soi (si on PREND le temps ) et pour voir ses ami(e)s...
C'est dommage quand même.
Nous sommes surtout dans l'ère de l'amitié via les réseaux sociaux et certains n'arrivent pas à comprendre comment on peut se faire de réels ami(e)s de cette façon.

Et bien moi je suis plus que convaincue que des amitiés vraies peuvent naître de ces réseaux.
Certes l'approche peut paraître bizarre, faire "connaissance" sur internet, pis quoi encore...!
Mais moi j'aime.
Je préfère avoir des personnes sur qui je peux compter même de façon "immatérielle", toujours présentes, quoiqu'il arrive, à n'importe qu'elle heure du jour et de la nuit,  plutôt que des personnes prés de chez moi qui me reprochent des trucs complètement puérils.




Main dans la main ou toujours une main tendue....
L'amitié...





L'amitié vraie se retrouve chez ceux ou celles que l'on a connu quand on était jeune, que l'on perd de vue à cause des chemins de vie différents empruntés par chacun. Et que l'on retrouve un jour: au milieu d'une rue du centre de Lille, pour fêter ses trente ans, pour une soirée entre filles improvisée...
Mais aussi mes superbes rencontres facebookiennes, ( et oui merci facebook ! pas peur de le dire moi !) au détour d'une gare, plongée au cœur du travail de l'une d'entre elles ou en face du magnifique château de Vincennes...

Je n'oublie pas bien sûr mes amis de là bas...ceux qui restent, ceux qui sont partis et ceux qui sont sur le départ. Ces derniers, je vais les regretter amèrement...(le mois de mai s'annonce rude...)
A toi qui prends de mes nouvelles en m'appelant chaque jour, pour nos grandes discussions, pour nos cafés interminables et les prochains que j'attends avec impatience....Merci mon chouchou...! (tu te reconnaitras j'en suis certaine..!)

Même si les kilomètres me séparent de vous tous, je tiens à vous témoigner par ce petit billet que je vous dédie, mon amitié, mon amour même, que j'ai pour vous.
Je dis toujours ceci : "on ne dit jamais assez aux gens qu'on les aime!"

Alors voila, je vous aime mes amis du bout du monde.
 
Je repars loin de vous pour retrouver notre chez nous, avec déjà dans mon esprit mon prochain voyage vers vous...
Vous me manquez déjà et je pars le cœur lourd....

Je sais, ça fait un peu cliché tout ça, mais je tenais à vous l'écrire, pour qu'il reste une trace que l'on peut lire et relire quand on le veut (moi surtout), non pas pour pleurer mais pour penser à nous (et moi à vous...).


Une chanson me vient à l'esprit. C'est une chanson locale qui reflète bien ce que je ressens !

Voici quelques paroles...


Mèm si ou lé loin
Si ou lé pa coté moin
Mèm de lot’ coté d’la terre
Ou s’ra toujours dan mon kèr.
Mèm si ou lé loin,
Si ou lé pa coté moin
Comme un roulèr, un kayamb
Nous sera toujours ensemb’
.

Nartrouve mes zamis....

3 commentaires:

  1. De Belles personnes qui se rencontrent créent de bien belles histoires .....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et nous on en sait quelque chose ma Lor....!

      Supprimer
  2. J'ai un regret... Je réagis toujours tardivement à ces belles rencontres, et t'envie un peu...mais tu fais partie de ces rares belles rencontres dont j'ai réalisé l'éclat pas trop tardivement...

    RépondreSupprimer